Vins Et Millesimes

Edition du 03/07/2018
 

Château Croque-Michotte

Sommet

Château CROQUE MICHOTTE


“Le Château Croque-Michotte est une propriété familiale acquise en 1906 par mon arrière-grand-père, Samuel Geoffrion, explique Pierre Carle. Il se situe dans la partie ouest de Saint-Émilion sur des graves et des sables anciens charriés par la rivière l’Isle. Nous sommes entourés de différentes propriétés de Pomerol. Les 13,67 ha se composent de 74% Merlot, 25% Cabernet franc et 1% de Cabernet-Sauvignon. Nous sommes situés tout proche de Petrus et de Cheval Blanc, sur le plateau qui domine la vallée de la Dordogne. Nous faisons volontairement de petits rendements entre 25 et 35 hl/ha pour obtenir des vins minéraux et de garde. La nature a ses caprices, je fais avec. Je ne mets pas d’engrais, pas de potasse, j’obtiens des vins avec une acidité élevée ce qui me permet de mettre moins de sulfite. Je veux produire des vins de terroir c’est ce que je recherche avant tout. Un vin de garde peut être agréable à déguster dans sa jeunesse pour son côté fruité, ensuite apparaissent des arômes tertiaires que les gens adorent. Plus le vin est concentré, et plus c’est un vin de garde qui conservera ses arômes qui évolueront bien avec le temps. Depuis 1993, lorsque je suis arrivé à Croque-Michotte, je pratique l’agriculture biologique, comme le faisait mon arrière-grand-père, nous nous sommes équipés de matériel plus moderne, mais la démarche reste la même. Depuis 1999, nous sommes certifiés Ecocert, en Agriculture Biologique. Nous goûtons les raisins pour déterminer le passage des vendangeurs, nous attendons toujours la parfaite maturité, c’est primordial ! Cela fait plusieurs années que nous pratiquons le tri optique afin d’être plus précis. Nous ne faisons entrer dans les cuves que le meilleur. Nous ensemençons la vendange avec des bonnes bactéries qui arrivent congelées et qui vont concurrencer les mauvaises, nous “occupons le terrain”. Cela permet d’attendre le travail des levures sans que le jus s’oxyde. Nous obtenons ainsi une plus grande pureté et netteté du fruit. Nous vinifions en cuves et commençons les fermentations malolactiques avant les fermentations alcooliques, cela s’entrecroise. L’avantage est d’avoir moins de sulfites. Nous faisons quelques lots de vinification intégrale en faisant les fermentations en barriques. Je trouve que l’on a une meilleure intégration du bois au cours de l’élevage. L’élevage est de 12 à 14 mois en barriques de chêne français de chauffe moyenne. Grâce à notre grand terroir, nous ne faisons que du grand vin. Notre millésime 2007 a reçu une médaille d’Or au Challenge international du vin, le 2009 est un grand millésime, il ne nous reste qu’un petit lot pour les clients particuliers, le 2011 est un millésime assez fruité, médaille de Bronze à Mâcon. Le 2012 se goûte très bien, il a obtenu une médaille d’Or au Challenge international du vin. Quant au 2014, il est très agréable avec une bonne assise tannique, un vin bien concentré, de robe grenat aux reflets rubis, au nez, notes de grillé et d’épices douces, arômes de cerise, de mûre qui évoluent vers le pruneau et le kirsch. Un vin velouté, très élégant, assez féminin avec en finale, des notes complexes minérales, de sous-bois et de truffe. Le 2015 est un grand millésime, je n’ose dire le millésime du siècle… un vin qui a tout pour lui. Notre terroir a régulièrement alimenté en humidité les vignes qui n’ont pas souffert de la sécheresse. Vin au fruit très pur et très net, beaucoup de concentration. Je prolonge un peu l’élevage en barriques car il le mérite. Le 2016 a été sauvé par la qualité extraordinaire des Cabernets francs bien mûrs qui étaient exquis. Lors de prochaines plantations, je vais augmenter le pourcentage de Cabernet franc. L’âge moyen des vignes est d’une cinquantaine d’années. Nous avons beaucoup de clients particuliers, mais nous demeurons aussi très fidèles à la Place de Bordeaux. Notre vin se retrouve sur les très belles tables de restaurants et chez les meilleurs cavistes.”

   

Château Croque-Michotte

Pierre et Lucile Carle

33330 Saint Emilion
Téléphone : 05 57 51 13 64

Email : croque.michotte@free.fr





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine MAESTRACCI


Au sommet. Camille-Anaïs, jeune femme passionnée, envisage la culture en biodynamie, et vient de faire construire un chai de vieillissement pour ses vins, même pour le rosé, pour lequel elle s’attache à démontrer le réel potentiel de garde. Formidable Vin de Corse E Prove rosé gris 2016, avec cette sensation de fraîcheur en bouche vraiment superbe, d’une couleur très délicate, tout en subtilité, au nez de rose et de garrigue, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche épicée. Le Vin de Corse Calvi E Prove blanc 2016, qui fleure la poire et l’aubépine, harmonieux, subtil et puissant à la fois, où s’entremêlent les fruits mûrs et les fleurs fraîches en finale, est parfait, sur une bourride de seiches ou des escalopes de daurade en salade. Le Vin de Corse Calvi E Prove rouge 2014, vieilli en fûts, est de belle teinte grenat, dense, alliant ampleur et charpente, aux tanins riches, avec ces nuances en finale où l'on retrouve la framboise, la violette et les épices. Superbe Villa Maestracci rouge 2011, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, riche en couleur, classique et concentré, alliant finesse et structure, ample, de garde. Le Clos Reginu rouge 2014, aux senteurs de cassis et de garrigue, de bouche charnue, chaleureuse et parfumée (fruits rouges surmûris, cuir, épices), associe structure et distinction.  Excellent Clos Reginu rosé 2016, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche d’amande, un vin ample, vraiment charmeur comme le Clos Reginu blanc, fin et très rafraîchissant, aux arômes flatteurs d’agrumes et de genêt, délicatement suave.

Michel et Camille-Anaïs Raoust
Route de Santa Reparata
20225 Feliceto
Téléphone :04 95 61 72 11
Email : clos.reginu@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-maestracci.com

Château FONROQUE


La famille Moueix a vendu, en 2017, suite à des nécessités successorales, le Château Fonroque à la famille Guillard, assureurs basés à Nantes. Pour autant, Alain Moueix et son équipe restent en charge du Château Fonroque avec la mission de poursuivre le travail entrepris. Le Château Fonroque est certifié en Agriculture Biologique et c'est l’une des figures d’avant-garde de la Biodynamie à Bordeaux. Alain Moueix est à l’origine du renouveau qualitatif de cette propriété depuis 2001. Ses méthodes reposent sur l’observation et le travail minutieux d’un terroir vivant et permettent au domaine de livrer des vins dont la réputation ne cesse de grandir depuis une quinzaine d’années. Parmi les divers travaux de rénovation visant à accompagner le développement significatif du cru, la construction d’un nouveau cuvier est d'ores et déjà à l’étude. Ce Saint-Émilion GCC 2015 est remarquable, de robe grenat brillante, au nez complexe avec des arômes de fruits rouges (cerise), en bouche, une attaque franche avec un bel équilibre entre l'acidité et le boisé, on retrouve bien les fruits rouges du bouquet. Le 2014, Merlot très majoritaire, 85%, et Cabernet franc, avec 30 à 35% de barriques neuves, est un vin solide, structuré, corsé, au nez de petits fruits rouges mûrs et de cuir, avec des tanins riches et veloutés à la fois. Le 2013 est excellent, marqué par son terroir argilo-calcaire, finement bouqueté, avec cette bouche tendue, ample, où se décèlent des connotations de griotte, de fraise et d’épices aux papilles. Le 2011 est plus souple, de couleur rubis soutenu, corsé au nez comme en bouche, avec ses notes de fraise des bois surmûrie, tout en délicatesse, aux tanins ronds mais présents, parfait sur un poulet aux amandes ou des côtes de veau grand-mère.

Direction : Alain Moueix

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 60 02
Email : info@chateaufonroque.com
Site personnel : www.chateaufonroque.com

Michel et Sylvain TÊTE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. De père en fils depuis quatre générations. Le domaine 17 ha au total s'étend sur 7 ha de Juliénas, 1 ha de Saint-Amour et 5 ha de Beaujolais-Villages, le tout provenant du cépage Gamay noir à jus blanc. L'exploitation comporte 1 ha de Beaujolais-Villages blanc issu du Chardonnay sur la commune de Saint-Verand en Saône-et-Loire avec en parallèle le développement du Crémant de Bourgogne. 1,5ha en plus en Chénas et 1,5ha en plus en Moulin-à-Vent avec l’arrivée de Sylvain. Vinification différente selon les vignes et les appellations. Traditionnelle, semi-carbonique pour le Juliénas, chapeau immergé pour le Saint-Amour. Francis Tête, tonnelier, régisseur de cave, a créé l’exploitation pour la transmettre ensuite à son fils Raymond, pionnier de la vente directe en bouteilles à la propriété. Depuis 1980, Michel et Françoise ont développé l'entreprise et fondé, en 1988, le Clos du Fief.  Aujourd’hui sur le domaine, deux générations se côtoient. En 2015, Sylvain rejoint le domaine après une formation en viticulture et œnologie avec de nombreux stages dans différentes exploitations viticoles. Découverte du vignoble australien, avec expérience professionnelle sur le domaine First Creek (Hunter Valley). Fort de son expérience, et de ces cinq années de vinification au côté de son père, création de la société Michel et Sylvain Tête en 2015. C’est un nouveau souffle dans la gestion du domaine, pour s’adapter à ce monde viticole en changement, mais tout en respectant la tradition et le terroir. Ils peuvent être fiers de leur Juliénas cuvée Prestige 2016, sol argilo-siliceux, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux et très équilibré, tout en arômes et finesse en finale, possédant un réel potentiel d’évolution, très typé.  Le Juliénas Tête de Cuvée 2015, où dominent les fruits cuits et la violette, tout en structure, mêle finesse et charpente, de bouche puissante, de garde comme en atteste le 2012, aux notes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, de bouche puissante, un vin étoffé et très savoureux. Excellent Juliénas 2016, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois et de fruits à noyau, épicé, est puissant et savoureux. Le Saint-Amour Capitans 2017, alliant souplesse et structure, aux nuances de fruits noirs et d’épices, est charmeur et bien classique, quand le Saint-Amour L’Exception 2015, coloré et parfumé (mûre, griotte et violette), puissant au nez comme en bouche. Goûtez le Beaujolais-Villages blanc Fleur de Chardonnay 2017, classique et parfumé, au nez caractéristique de poire fraîche, tilleul et d’amande, qui allie rondeur et nervosité, à déboucher aussi bien à l’apéritif que sur un bouquet de langoustines, le Beaujolais-Villages rosé 2016, tout en fruité, et le Beaujolais-Villages 2017, parfumé (fruits frais, humus...), qui développe ampleur et rondeur.

Domaine du Clos-du-Fief
Les Gonnards
69840 Juliénas
Téléphone :04 74 04 41 62 et 06 07 41 61 24
Email : domaine@micheltete.com
Site : www.vinsdusiecle.com/micheltete
Site personnel : www.micheltete.com

CAVE DRUSSE NATHALIE ET DAVID


Ces jeunes viticulteurs ont été récompensés en 2005 par le prix Départemental de la Dynamique Agricole. Ce domaine de 21 hectares n'utilise plus de désherbant chimique dans les vignes , qui sont enherbées entre les rangs et travaillées en surface aux pieds, depuis plusieurs années. Nathalie et David Drussé produisent des vins certifiés "Produit en conversion vers l'Agriculture Biologique". C’est toujours le meilleur Saint-Nicolas-de-Bourgueil rouge Vieilles Vignes 2015, issu d’un terroir argilo-calcaire, marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), de bouche pleine, ample et veloutée, de belle matière. Egalement, remarquable 2014, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges (mûre, fraise des bois...), d’épices, aux tanins bien enrobés mais équilibrés, parfait avec un rôti de porc boulangère ou des coquelets dorés.  Leur autre Saint-Nicolas-de-Bourgueil rouge Les Graviers 2015, élaboré sur des terroirs de silex et de sable, au nez mariant les fruits mûrs (myrtilles) et les épices, est d’une complexité certaine en bouche, parfumé et intense avec des nuances de griotte et de prune, aux tanins soyeux. Le Saint-Nicolas-de-Bourgueil rosé 2016, de teinte saumonée, avec des senteurs de framboise, de groseille, est toujours une référence, idéal à l'apéritif ou avec des plats rappelant l'été, sur un poulet poché en gelée ou un bavarois de poivrons à la fondue de tomates. On excite encore nos papillles avec leur Saint-Nicolas-de-Bourgueil rouge L’Intuitive 2014, issue des coteaux de tuffeau, de couleur intense aux reflets noirs, aux puissants arômes de fruits rouges et noirs (mûre, fraise des bois...), d’épices, aux tanins bien enrobés mais très équilibrés, de bien jolie garde comme le Bourgueil rouge Leroy de Restigné 2015, marqué par son sol d' argilo-calcaire, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, tout en bouche. La cuvée L'Amplitude sera de retour avec le millésime 2015, début 2018 (médaille d'Or au Concours Général Agricole de Paris 2017). Accueil gratuit pour les camping-caristes adhérents à France Passion ou autres. La cave vient d'obtenir pour le confort de tous, le label "Tourisme et Handicap".


1, impasse de la Villatte sur D35
37140 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
Téléphone :02 47 97 98 24
Email : drusse@wanadoo.fr
Site : drusse
Site personnel : www.drusse-vindeloire.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine CRUCHANDEAU


Julien Cruchandeau, qui n'est pas issu d'une lignée de vigneron, a créé son domaine en 2003, après une solide formation en œnologie et viticulture, et des emplois dans divers domaines bourguignon. Ses vignes sont cultivées dans le respect des sols et des terroirs. Pas d'engrais chimique, lutte raisonnée, vendanges manuelles, vinification le plus naturellement possible, élevage de 8 à 18 mois en cuves ou en fûts.
Le Bouzeron Vieilles vignes 2011, cépage Aligoté, vignes de 66 ans, élevage pour 80% en cuve pour préserver la fraîcheur et la minéralité de l'Aligoté et 20% en fûts neuf pour ajouter de la complexité et du gras, médaille d'Argent au concours de la Côte Chalonnaise, est bien agréable. Excellent Savigny-lès-Beaune Les Petits Picotins 2011, un premier millésime issu de Pinot Noir élevé de 12 à 15 mois en fûts de chêne, de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre, ample, très persistant, très fin, avec des tanins souples et puissants à la fois, de bonne garde. Goûtez le Crémant de Bourgogne brut, de bouche légère, tout en fraîcheur, avec ces notes florales et fruitées, de mousse tendre, et le Hautes Côtes de Nuits Les Valençons rouge 2011 (c'est le deuxième millésime pour cette cuvée), au nez subtil où dominent les sous-bois et la myrtille, est bien classique de son appellation, de robe intense, très bien élevé. Tout cela fait qu'il n'y a pas à hésiter.

Julien Cruchandeau
4, rue Robert
21700 Chaux
Tél. : 03 80 62 16 50 et 06 74 85 79 62
Email : domaine.cruchandeau@gmail.com
www.domaine-cruchandeau.com


Domaine JUILLARD WOLKOWICKI


Une dizaine d'hectares pour ce domaine, avec des vignes de 50 à 70 ans. Vendanges manuelles et vinification traditionnelle, en grappes entières notamment pour les vins rouges. La nature des sols est essentiellement granitique pour les vins rouges et argilo-calcaire pour les vins blancs.
On se fait plaisir avec le Moulin-à-Vent 2011, bien élevé 6 mois en fûts d'une moyenne d'âge de 4 ans, très représentatif de ce que doit être un vin de cette appellation, à la fois fruité et tannique, gras, typé, dense en bouche, très parfumé, épicé en finale. Beau Moulin-à-Vent Vieille Vigne 2010, avec ce nez de petits fruits rouges frais (cassis, griotte...), est un vin savoureux, aux tanins harmonieux mais riches, de garde. Le Saint Véran cuvée Prestige 2011, Chardonnay, élevée quelques mois en fûts de deux ans, (associant saveur et distinction, avec ses nuances de citronnelle, de lis et d'abricot frais, de bouche fraîche (8 à 9€ environ). Aucune hésitation.

Muriel et Alexandre Wolkowicki
Le Chapitre
71570 Chânes
Tél. : 03 85 36 51 38 et 06 78 07 99 02
Fax : 03 85 36 51 38
Email : earljuillardwolkowicki@wanadoo.fr


Domaine COIRIER


Un vignoble situé sur les premiers contreforts du bocage vendéen, prédominance argilo-siliceuse, exposé plein sud. Respectueux de l?équilibre traditionnel, la plantation est maintenue à forte densité (6000 pieds/ha).  Un domaine certifié Terra Vitis, une démarche qui répond aux critères du développement durable.

Fidèle à lui-même, ce Fiefs Vendéens Pissotte La Petite Groie blanc 2011, Chenin et de Chardonnay issus de macérations pelliculaires longues, premier jus de pressurages lents, élevés 11 mois  en fûts de chêne de la forêt de Mervent-Vouvant..., est au nez complexe à dominante de fruits secs et frais, de robe jaune clair, tout en structure et parfums, puissant, fondu en bouche, d?excellente garde, parfait sur des crustacés (11 € environ). 
Au même prix, le Fiefs Vendéens Pissotte cuvée Mélusine rouge 2011, sélection parcellaire de Pinot Noir et de Cabernet franc à parts égales, est très équilibré, aux arômes d?épices, de fruits rouges et de poivre, aux tanins présents et soyeux à la fois, de robe brillante, un vin réussi et charnu.

15, rue des Gelinières
85200 Pissotte
Tél. : 02 51 69 40 98
Email : coirier@pissotte.com
www.pissotte.com



> Les précédentes éditions

Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016

 



Château HAUT-MARBUZET


Château de PIZAY


Domaine Benoît BADOZ


Domaine JOMAIN


Domaine LAFRAN-VEYROLLES


Cave de ROQUEBRUN


Domaine Le CAPITAINE


Domaine Guy BAUDIN et Fils


Henry NATTER


Domaine de ROCHEVILLE


Château HAUT-BERGERON


BONNET-GILMERT


Château de ROQUEBRUNE


Clos JEAN


Jean-Christophe MANDARD


Michel TURGY


Domaine DENUZILLER


Domaine de La GAUTERIE


Domaine PECH D'ANDRÉ


Gérard TREMBLAY


Domaine PERALDI


Domaine A RONCA


Château La CANORGUE


BERTHELOT-PIOT


Domaine RICARDELLE DE LAUTREC


CHARPENTIER


Château JURA-PLAISANCE


Château FONROQUE


Domaine de SARRY


Domaine Aline et Rémy SIMON


Château BEYNAT


Domaine LANDRAT-GUYOLLOT


Domaine des BOUQUERRIES


Domaine Nathalie et David DRUSSÉ


PÉHU-GUIARDEL



DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE DE ROSIERS


CHATEAU LAROQUE


DOMAINE DE LA RENAUDIE


CHATEAU FABAS


SCEA CHATEAU DAVID


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CHATEAU DE LA BRUYERE


CHAMPAGNE CHARPENTIER


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales