Vins Et Millesimes

Edition du 22/03/2022
 

Château du Grand Bos

Référence

Château du GRAND BOS


Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle. Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771, et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce “Bourdieu” (dès le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes) depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand Bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2009 : reflets rubis profond, nez capiteux à nuances réglisse/caramel, bouche puissant et charnu, avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe somptueuse, osmose entre les fruits et les tanins fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé, l’attaque ronde et puissante, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. Rouge 2012 : robe grenat, nez boisé sur des arômes de fruits rouges et noirs, des notes de vanille et d’épices, attaque gourmande, franche, arômes toastés et vanillés, tanins puissants qui soulignent une finale longue et savoureuse. Blanc 2016 : robe brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs et d’agrumes, nuances exotiques, une attaque fraîche et délicat en bouche. Évolution grasse, acidulée, bon équilibre avec une finale légèrement minérale.

   

Château du Grand Bos

André Vincent et Marie Vincent-Rochet
Lieu-dit Grand Bos
33640 Castres
Téléphone : 06 75 20 59 39

Email : chateaugrandbos@gmail.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

MOURIESSE VINUM


Serge Mouriesse, œnologue-vigneron à Châteauneuf-du-Pape et dans la Vallée du Rhône depuis 28 ans, formé initialement à l'Institut de Bordeaux, il partage cette aventure avec sa femme Brigitte, depuis fin 2007, lors de l'acquisition de la première parcelle en Châteauneuf-du-Pape. Agées de 50 à près de 100 ans pour certains pieds, selon les parcelles, les vignes bénéficient d'une bonne alimentation hydrique en sous-sol. Elles sont également protégées du fort Mistral par le relief et les bois alentours. Mode de culture raisonnée avec une forte connotation biologique : amendements organiques naturels, pas de désherbage ni de fongicides chimiques, traitements à base de souffre et de bouillie bordelaise; traitement mécanique du sol pour favoriser l'aération et la vie microbiologique... Superbe Châteauneuf-du-Pape rouge Vieilles Vignes cuvée Tour d’Ambre 2018, 100% Grenache, avec des notes de violette et de pruneau, c’est un vin riche en couleur, dense et d’une belle persistance aromatique en finale. Beau 2017, de robe soutenue, complet, avec des nuances de cerise confite et de cuir, un vin de bouche ample. On se régale avec ce Châteauneuf-du-Pape blanc cuvée Pierre d’Ambre 2020, 30% Grenache blanc, 30% Roussane, 20% Clairette et 20% Bourboulenc, un vin de jolie teinte, très parfumé avec des nuances de pêche et de garrigue, ample, suave. Une réussite, cet IGP du Gard rouge Bio La Mirœnière 2019, une cuvée parcellaire, une parcelle qui “regarde” la Vallée du Rhône, avec la signature de son vigneronnœnologue, 95% Grenache et 5% Clairette, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées subtiles, un vin ample, chaleureux.

Brigitte et Serge Mouriesse
18, chemin du Clos
84230 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone :06 14 94 69 15
Email : contact@mouriesse-vinum.com
Site personnel : www.mouriesse-vinum.com

Château des PEYREGRANDES


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le domaine s’étend sur 25 ha comprenant des vieilles vignes de Carignans de plus de soixante-dix ans enracinés sur les schistes des coteaux de La Serre, exposés plein sud à 400 m d’altitude, derniers contreforts des Cévennes encerclés par le parc naturel régional du Haut-Languedoc, complétées de Grenache, de Syrah, de Cinsault et de Mourvèdre. Depuis 2007, les cépages Roussanne et Marsanne viennent enrichir cette palette permettant l’élaboration d’un grand vin blanc. Plusieurs générations se sont succédées sur le domaine Bénézech-Boudal depuis la fin du siècle dernier. Depuis 1995, sa fille Marie-Geneviève Boudal et ses enfants Hervé et Laurent perpétuent la tradition mise en place ici depuis la fin du XIXe siècle. L’exploitation est certifiée au titre de l’Agriculture Biologique Ecocert. Les autres Domaines en vidéo sont sur Vinovox Marie-Geneviève Boudal-Bénezech considère que “l'année 2020 a été fortement marquée par le mildiou et beaucoup d'humidité, d'où une perte de la récolte (- 50%), mais la petite quantité restante est d'une qualité rare. C'est en tous points une année semblable à celle de 2018. Pour les blancs, les vendanges ont débuté mi-Septembre et pour les rouges fin Septembre, début Octobre. Les vins sont concentrés, fruités, bien colorés, équilibrés avec de la matière, et malgré le climat et les rendements très faibles, nous avons réussi à avoir de belles cuvées avec le peu de raisins récoltés. Nous plantons, actuellement un peu plus de Syrah et de Grenache tout en renouvelant les Carignans. En vente : Faugères rouge Prestige 2019, Faugères rouge Marie-Laurencie 2019, Faugères rouge Charlotte 2019, Faugères Château des Peyregrandes blanc 2020, Château des Peyregrandes rouge 2019, Château des Peyregrandes rosé 2020.” Cette chaleureuse famille nous propose cette année ce superbe Faugères rouge Prestige 2019, 40% Syrah, 40% Carignan et 20% Mourvèdre, un vin concentré, de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, épices...), de bouche puissante où se retrouvent les fruits noirs et le poivre, chaleureux, riche en couleur comme en matière, de garde, bien sûr. Formidable Faugères rouge Marie-Laurencie 2019, 40% Syrah, 40% Grenache et 20% Mourvèdre, élevage en cuves Inox, gras, un vin très parfumé (notes de fruits frais, de sous-bois, d’épices...), alliant finesse et charpente, bien typé. Remarquable encore, le Faugères Château des Peyregrandes blanc 2020, Roussanne 60%, Marsanne 40% (ère primaire, sols schistes classiques du Faugérois-carbonifère, altitude : 200 à 300 m sur les avant-monts des Cévennes, exposition plein sud, face à la mer), il associe structure et distinction, avec ces senteurs de fumé bien spécifiques au palais, où s'entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, tout en finale. Le Château des Peyregrandes rouge 2018, Syrah 50%, Grenache 50%, élevé en cuves Inox, de robe aux reflets violacés, charpenté, aux arômes de fruits cuits (cerise noire, groseille...) et de cannelle, légèrement poivré, est riche et de jolie garde. Rafraîchissant Château des Peyregrandes rosé, Grenache 50%, Syrah 40%, Mourvèdre 10%, vendange manuelle, vinification par saignée, puis stabilisation et fermentation avec thermorégulation, une partie vinifiée en fûts de chêne, développe des senteurs de fruits (abricot, pêche), bien équilibré. Et toujours ce magnifique Faugères rouge Charlotte 2015, un grand vin dense, au nez dominé par le cassis et le cuir, aux tanins mûrs et puissants à la fois, qui emplit bien la bouche, non encore à maturité, gras, complexe.

Marie-Geneviève Boudal-Benezech
11, chemin de l'Aire
34320 Roquessels
Téléphone :04 67 90 15 00
Email : chateau-des-peyregrandes@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudespeyregrandes
Site personnel : www.chateaudespeyregrandes.com

Château CHENE-VIEUX


Vignoble de 11 ha acquis en 1937, avec un sol argilo-calcaire, 79% Merlot, 12% Cabernet-Sauvignon et autres cépages, vignes de 25 ans. Ce Puisseguin-Saint-Émilion Cuvée Première 2018, médaille d'Argent au Concours Général Agricole de Paris 2020, à la robe rubis intense, au nez de fruits rouges mûrs (cassis, griotte), aux tanins ronds, un vin à la fois puissant et souple, très typé. Le 2016, est racé, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins fermes et soyeux à la fois, très persistant et d’excellente évolution comme le prouve ce 2011, de bouche pleine, aux nuances de fruits des bois et d’humus, savoureux. Plusieurs millésimes sont disponibles (2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016). Très beau Lalande-de-Pomerol Château de Musset 2016, médaille d'Argent au Concours de Bordeaux Vins d'Aquitaine 2020, de robe intense, bien parfumé (fruits frais, humus...), qui développe ampleur et rondeur, un vin légèrement poivré en finale comme il se doit. Excellent 2016, parfumé, savoureux et complexe, un vin qui mêle concentration aromatique et souplesse en bouche, avec des arômes subtils d’épices.

Sce Foucard et Fils
34, route de Saint-Émilion
33570 Puisseguin
Téléphone :05 57 51 11 40 et 06 76 41 82 26
Email : contact@chateaudemusset.com
Site personnel : www.chateaudemusset.com

DOMAINE ALAIN VIGNOT


Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignes dont 10 ha de l’appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques. En 1934, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy sur Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre, nous ne produisions alors que le vin gris. Ainsi, le développement du vignoble s’organise avec l’achat et la plantation de nouvelles parcelles en 1977. En 1980, la production de vin rouge abandonnée à la suite du phylloxéra, est relancée. En 1992, nous plantons des cépages Chardonnay pour la production du Bourgogne Blanc, ainsi qu’une parcelle en appellation Côte Saint-Jacques qui donnera le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc dont nous sommes les seuls producteurs. Cette même année, nous construisons un chai climatisé, afin de pouvoir recevoir ces nouvelles récoltes. En 2006, mon fils julien rejoint l’exploitation après des études au lycée viticole de Beaune en Côte d’Or. A force de persévérance et de travail, nous possédons un vignoble de 13 hectares pour le plus grand plaisir des amateurs de vin. Au fil des générations, la famille VIGNOT a pu acquérir une notoriété grâce à sa persévérance et sa rigueur. Un soin particulier est apporté à chaque phase de l’évolution de la vigne et du vin. Les vendanges sont manuelles. Vinification selon la tradition bourguignonne, élevage en fûts de chêne 12 mois… Vous allez apprécier ce Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge cuvée Les Ronces 2016, élevé en fûts de chêne pendant 12 mois, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, aux tanins présents et savoureux à la fois, est un vin de couleur grenat, riche et velouté. Le Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge 2017, élevé à 80% en fûts de chêne, de robe grenat, intense au nez comme en bouche, riche, distingué, au bouquet présent de fruits rouges, très réussi comme le Bourgogne rouge 2017, élevé en cuves Inox avec 10% de fûts de chêne, plus léger, fruité, tout en bouche, un vin dense et harmonieux. Goûtez le Bourgogne Côte Saint-Jacques blanc 2018, assemblage de Chardonnay et de Pinot blanc, 15% d’élevage en fûts de chêne, aux senteurs de noisette et de pomme mûre, tout en fruité et rondeur, à la fois charpenté et distingué, tout en délicatesse.


16, rue des Prés
89300 Paroy-sur-Tholon
Téléphone :03 86 91 03 06
Email : alain-vignot@wanadoo.fr
Site : domaine-vignot
Site personnel : www.domaine-alain-vignot.com


> Nos dégustations de la semaine

Julien CHOPIN


Domaine CAUHAPÉ


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Vignoble de 47 ha avec un terroir à dominante d?argile. Les vignes sont escarpées et plantées à flancs de collines. Avec une exposition sud, sud-est et une altitude variable selon les parcelles (400 m pour les plus hautes), les vignes bénéficient de conditions climatiques optimum. ?Le cépage Petit Manseng contribue à l?élaboration de grands moelleux comme de grands secs. Le Gros Manseng et le Courbu apportent la finesse et le fruit. Le Camaralet et le Lauzet sont des cépages anciens que nous réhabilitons peu à peu pour donner naissance à une nouvelle génération de Jurançon sec.?
Superbe Jurançon blanc Mœlleux Boléro 2018, pour cette cuvée, les raisins sont récoltés sur 2 périodes à la mi-octobre et à la mi-novembre, de robe jaune doré, alliant puissance et charme, aux arômes de narcisse et d?épices, d?une longue finale complexe où se développent des arômes de fruits confits, de belle évolution (15,90 €).
Splendide Jurançon blanc Mœlleux Noblesse du Temps 2016, fermenté et élevé en barriques neuves durant 18 mois, développe des nuances de pomme confite, de bouche fine et persistante, un vin dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes d?agrumes très mûrs et de pain grillé (28,90 €).
Quant à ce Jurançon blanc Mœlleux Quintessence du Petit Manseng 2014, vendanges manuelles de Petit Manseng passerillé, récolté en cagettes de petits volumes la vieille de Noël, fermenté et élevé en barriques neuves pendant 24 mois (50 € les 50cl), le vin est envoûtant, racé puissant mais très élégant, tout en arômes (pain brioché, citronnelle), un vin riche et complexe, d?une longue finale, de belle robe dorée, de bouche complexe (fruits confits, pain grillé), un beau vin de garde.
Le Jurançon blanc Sec Geyser 2019 est un vin puissant et racé, au nez fleuri, avec des nuances de poire et de noix fraîche, agréable en bouche (13,90 €).
A ses côtés, ce Jurançon blanc Sec Quatre Temps 2018, à parts égales de Petit et Gros Manseng, corsé, aux arômes de musc et de rose, c?est un vin séduisant par sa fraîcheur et sa rondeur (15,90 €). Le Jurançon blanc Sec La Canopée 2018, d?une grande richesse aromatique, à la robe intense, est très typé, très flatteur, il se déguste sur une mousse d'avocat ou une omelette aux pointes d'asperges, par exemple (22,90 €).

Henri Ramonteu
Quartier Castets
64360 Monein
Tél. : 05 59 21 33 02
Email : contact@cauhape.com
www.jurancon-cauhape.com
 


BAUMANN-ZIRGEL


?Nous exploitons 4 grands crus (Mandelberg, Schlossberg, Schoenenbourg et Sporen), nous dit Benjamin Zirgel, et toujours les 4 lieux-dits (Streng, Schwenkel, Stumpfgasse et Bouxberg). Notre plus vieille parcelle à 87 ans, et le millésime 2016 est notre première année en production Bio certifié Ecocert.?
Très beau Gewurztraminer Grand Cru Sporen 2015, médaille d?Or Féminalise 2017, bien marqué par son terroir de sols argilo-marneux du Lias, il est riche et persistant, fleurant bon la poire et les noisettes, délicat en bouche, harmonieux.
Excellent Riesling Streng 2016  Bio, avec des senteurs florales et de reinette, au nez, délicat et ample, tout en structure et parfums.
Le Pinot Noir Pièce de Chêne 2015, de couleur rubis sombre, charnu, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d?humus, c?est un vin comme nous les aimons, de bonne structure, gras, racé et très parfumé, vraiment réussi.
Il y a aussi ce Pinot Gris Vendanges Tardives 2015, aux notes de rose et de petits fruits confits, c?est un vin d?un très bel équilibre, riche et fin à la fois, dense et velouté.
Le Crémant brut Blanc De Blancs Chardonnay, qui associe élégance et fraîcheur, aux senteurs de fleurs blanches, de coing et de reinette, est très persistant, parfait à l?apéritif, quand le Crémant d?Alsace rosé, tout en bouche, est très fruité, il dégage des connotations de fraise fraîche, de mousse riche et friande. Gîtes sur place.

Jean-Jacques et Benjamin Zirgel
5, rue du Vignoble
68630 Mittelwihr
Tél. : 03 89 47 90 40
Email : baumann-zirgel@wanadoo.fr
www.baumann-zirgel.com
 



> Les précédentes éditions

Edition du 15/03/2022
Edition du 08/03/2022
Edition du 01/03/2022
Edition du 22/02/2022
Edition du 15/02/2022
Edition du 08/02/2022
Edition du 01/02/2022
Edition du 25/01/2022
Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020

 



Château LASCOMBES


Clos BELLEFOND


Francis BLANCHET


Château DESMIRAIL


Domaine DENIS Père et Fils


Château BALESTARD La TONNELLE


Château JOUVENTE


Le LOGIS de la BOUCHARDIERE


Domaine GROS Frère et Soeur


Château GRAND-PUY-LACOSTE


Château DARIUS


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Jean-Marie NAULIN


Vignobles GONFRIER


Château de MAUVES


ELLNER


Château Les GRAVES


Domaine André MATHIEU


Domaine de ROSIERS


Michel et Sylvain TÊTE


Les Clos MAURICE


Pierre FRICK et Fils


Château FONROQUE


Domaine La CHRÉTIENNE


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château VIEUX TOURON


Château CLOS des PRINCE


Château BOUSCAUT


Domaine COURÈGE-LONGUE


Domaine MARTINOLLE-GASPARETS


Domaine GOURON


Charles SCHLÉRET


Domaine René CACHEUX et Fils



DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE ALARY


DOMAINE PIERRE GELIN


CHATEAU REDORTIER


CEDRIC CHIGNARD


SCEA CHATEAU DAVID


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE ALAIN VIGNOT


DOMAINE GOURON


HENRY NATTER


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


SCE DU CLOS BELLEFOND



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales