Vins Et Millesimes

Edition du 25/07/2017
 

MONTROSE AU SOMMET

Excellence

Château MONTROSE

Au sommet.


Nous avons aussi étudié le phénomène de première grappe, celle qui est au plus près du pied de vigne, et, pour la deuxième grappe, la plus éloignée, nous avons déterminé que le niveau de maturité était plus précoce sur les premières grappes que sur les secondes, nous récoltons ainsi en deux temps pour attendre la maturité optimale de chaque grappe. Toujours dans cette optique de précision et d’augmentation de la qualité, nous vinifions séparément, travaillons les vins de presse en réduisant volontairement les durées de cuvaison et rajoutons les meilleures presses. Tous ces efforts ont pour vocation de permettre à nos vins ayant une structure déjà très précise de gagner en élégance et en complexité, et de permettre à notre grand terroir de s’exprimer au mieux. Cela se remarque notamment dans le 2014, un vin d’une grande pureté. Le 2015 est un millésime qui donne des vins puissants, très élégants, avec beaucoup de fruit, de finesse, aux tanins très aboutis, la qualité sera supérieure au 2014, il se rapprochera, à mon avis, de la qualité du 2010. Toute notre équipe, que ce soit dans les vignes ou les chais, a fait un énorme travail de précision qui donne des résultats tangibles, et c’est très encourageant. Nous avons équipé notre cuvier de cuves de plus petite capacité afin que notre maîtrise de l’ultra-parcellaire soit perceptible. Nous sommes passés de 20 lots de vins finis à 50, ce qui nous permet d’avoir une palette importante pour les assemblages de nos différents vins, un peu comme la palette d’un peintre…” Dégusté sur place, ce Saint-Estèphe 2014 (fin des vendanges 30 Octobre, grande sélection des parcelles), développe un nez puissant où s’entremêlent le poivre et les fruits noirs, une matière dense, intense, savoureuse, un grand vin, très prometteur. Le 2013, aux tanins serrés mais soyeux, un vin classique, ample, solide, grâce à des conditions sélectives extrêmes et... son terroir, qui fait la différence dans ces millésimes difficiles.  Le 2012, souple mais intense, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, harmonieux aux papilles, est un vin d’excellente évolution et long en bouche. Le 2011, d’une grande typicité, puissant, savoureux et très parfumé (fruits rouges surmûris, cannelle, cuir), est riche en couleur, aux tanins amples et fins, gras, corsé, tout en bouche, de belle garde. Le 2010 est l’un des plus jolis vins de la région, très puissant, où couleur, concentration d’arômes, structure et finesse sont associées dans ce superbe millésime, de robe profonde, aux tanins très fermes et savoureux à la fois, un vin racé où s’entremêlent les nuances de violette, de groseille, de cacao, de garde.  Formidable 2005, qui se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, de base tannique importante et très équilibrée, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois, à savourer sur des rognons et ris de veau aux champignons ou un chapon rôti aux pommes farcies au lard. On poursuit avec le second vin, La Dame de Montrose 2014, ample, riche, structuré et puissamment parfumé (fraise des bois, épices) au nez comme au palais, un vin corsé et tout en bouche. Excellent 2012, solide, complexe, intense, avec des arômes de fruits confits et d’épices, de bouche onctueuse, aux tanins veloutés et présents. Le 2011 associe structure et charnu, avec des notes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux et souples, tandis que le 2010, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe où dominent la griotte et la cannelle, associe rondeur et structure. Très joli 2008, classique du millésime, où se mêlent fraîcheur et intensité, très aromatique.

   

MONTROSE AU SOMMET

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland
3, avenue des Vignolles
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 12
Télécopie : 05 56 59 71 86
Email : chateau@chateau-montrose.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine du HAUT DES TERRES BLANCHES


Au début des années 1900, F. Désiré Diffonty plantait ses premières vignes sur différentes parcelles de ce qui allait devenir en 1933, la première Appellation d'Origine Contrôlée de France, Châteauneuf-du-Pape. Le vignoble s'est considérablement agrandi avec Rémy Diffonty, et aujourd'hui, ses fils, Joël et Pascal, qui représentent la cinquième génération, et se partagent les tâches : la partie cave pour Joël et la partie vignoble (43 ha) pour Pascal. Le Domaine produit également de l’huile d’olive. De bouche puissante, le Châteauneuf-du-Pape rouge 2007, 50% Grenache et 50% Mourvèdre, élevé en cuve ciment vitrifié et fibre de verre pour 1/3 et en foudres de chêne les 2/3, qui poursuit une belle évolution, aux arômes de violette et de mûre, un vin gras, avec des notes de garrigue, de musc et de prune, charnu, d’une belle finale, à prévoir avec une queue de bœuf ou une fricassée de lapins.

Joël et Pascal Diffonty
16, avenue Impériale
84230 CHÂTEAUNEUF- DU-PAPE
Téléphone :04 90 83 71 19
Télécopie :04 90 83 51 26
Email : sceaterresblanches@orange.fr
Site personnel : www.domaineduhautdesterresblanches.com

Domaine BRISSON


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La famille Brisson, originaire du Pays-de-la-Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIe siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en Bourgogne, il a rejoint son père en 1974, poursuivant et développant l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis depuis 2009. “Nous avons été grêlé à 90 %, nous raconte Gérard Brisson, d'où fort petite récolte, mais le peu récolté est d'excellente qualité. Cette année, nous mettons en vente sur le marché un peu de 2013, des 2014 et des 2015.” C’est l’occasion de déboucher son superbe Morgon Les Charmes La Louve 2014, d’un beau grenat foncé, au nez de cassis et de framboise avec des notes de violette et d’épices, c’est un vin chaleureux, de bouche intense et dominée par la mûre, de garde comme en atteste ce 2012, parfumé (cassis, poivre et violette), riche au nez comme en bouche, aux tanins soyeux.  L'œnotourisme est omniprésent ici : ateliers de dégustation animés par Gérard Brisson, œnologue, avec initiation et perfectionnement par groupe de 5 à 10 personnes; apéritif vigneron en individuel et groupe; repas du terroir préparé par le producteur. Day tour en Bourgogne ou Beaujolais en voiture de collection...

Gérard et Germaine Brisson
Domaine des Brissons - Chemin des Romains
69910 Villié-Morgon
Téléphone :04 74 04 21 60
Email : vin.brisson@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/gerard-brisson
Site personnel : www.gerard-brisson.com

Domaine du GRAND JAURE


Ce domaine appartient à la même famille depuis 1920. C’est aujourd’hui Bertrand et sa sœur Bernadette, 4e génération qui dirigent le domaine. “Exposé au sud et sud-ouest sur les coteaux de Lembras où le soleil est très généreux, le vignoble d’une superficie de 16 ha environ est implanté sur un terroir graveleux siliceux pour les vins rouges, avec un faible pourcentage d’argile en surface qui génère une contrainte hydrique très favorable pour la production de grands vins. Dans le sol, on trouve de l’argile ferrugineuse appelée tran, particularité des terroirs de Pécharmant. Les blancs sont plantés sur des sols sablo-caillouteux, très favorable à la production de vin blanc aromatique tel que le Rosette.” Tout cela explique ce remarquable Pécharmant cuvée Terroir 2014, au nez de prune, de sous-bois et d’épices, persistant, de bouche riche, tout en arômes, un vin charnu et souple à la fois. Le Pécharmant cuvée Mémoire 2012, coloré, très parfumé avec des notes de mûre et de griotte, allie finesse et structure, aux tanins soyeux et très équilibrés, ample et riche, bien charnu, à savourer sur un gigot à l'ail et au Monbazillac ou un salmis de palombes. La Rosette Domaine du Grand Jaure blanc 2015, de bouche intense où l’on retrouve l’acacia et les agrumes, charmeur et persistant, est un vin parfait sur des crustacés.

Bertrand et Bernadette Baudry
16, chemin de Jaure
24100 Lembras
Téléphone :05 53 57 35 65
Télécopie :05 53 57 10 13
Email : domaine.du.grand.jaure@wanadoo.fr
Site personnel : www.domainedugrandjaure.com

CHATEAU TOULOUZE


Les terres du Château Toulouze dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier édifié au XIIIème siècle à l’emplacement d’un « oppidum » gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, commence à exprimer la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesses. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. Découvrez ce Graves de Vayres Grande cuvée 2009 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteille 18 mois après les vendanges, filtration douce), avec ces notes caractéristiques et très persistantes de groseille, de fumé et d’épices, aux tanins denses et mûrs à la fois, un vin de bouche ample, d’excellente garde. Beau 2008, charpenté, bien charnu, avec des senteurs de prune et de groseille, gras, aux tanins savoureux, qui dégage en bouche des connotations de cerise noire et d’humus, de garde.


12, rue de la Ruade - BP 28
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie :05 56 30 87 29
Email : contact@chateaudesplassons.com
Site : chateautoulouze
Site personnel : www.chateauxcailley.com


> Nos dégustations de la semaine

Château BÉCHEREAU


Propriété familiale depuis le milieu du XIXe siècle, le Château Béchereau est une exploitation viticole de 25 ha dont 9 ha en Bordeaux Supérieur, 10.5 ha en Montagne-Saint- Émilion et 5.50 ha en Lalande-de-Pomerol.
Beau Lalande-de-Pomerol cuvée Spéciale 2014, élevé en fûts de chêne, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, de bouche harmonieuse. Le 2013, avec des nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche d’épices, est bien équilibré, charnu. Le 2012 est riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche. Le Lalande-de-Pomerol rouge 2014, tout en bouche, aux tanins mûrs, un vin à la fois riche et souple, très équilibré, au bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre.
Il y a également le Montagne Saint-Émilion 2014, élégant et savoureux, aux tanins mûrs, un vin très agréable par sa souplesse, tout en bouche, d’une belle finale, et ce Bordeaux Supérieur cuvée Spéciale 2014, où se mêlent la griotte et l’humus, mêlant charpente et finesse, de bouche ample et fondue.

Joël Dupas - Scea Bertrand
96, rue des Vignerons
33570 Les Artigues-de-Lussac
Tél. : 05 57 24 34 29 et 06 80 75 66 80
Fax : 05 57 24 34 69
Email : contact@chateaubechereau.com
www.chateaubechereau.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine GRESSER


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une famille exemplaire (de lointains cousins, liés par Gerber et Gresser) qui s’attache à élever ses Vins dans la grande tradition en laissant s’exprimer au mieux chaque terroir et le faisant savoir: la contre-étiquette est parfaite et indique le terroir du vin, l’échelle de sucrosité et l’accord mets-Vins. “ Je cultive la vigne selon la règle de nos ancêtres, précise Rémy Gresser. Je me sens paysan et artisan de la vigne. ” Il est soucieux de transmettre aux générations futures le terroir, le sol vivant, les vieilles vignes, le savoir-faire et la passion de la famille, vignerons de père en fils depuis le XVIe siècle. Ils protègent leur vignoble en privilégiant les moyens biologiques.
Le Domaine, certifié AB par Ecocert et en conversion en biodynamie, a la chance de posséder de grands terroirs de schiste, sables et argile sur 10 ha 30 de vignes de 40 ans. Les Grands Crus sont bien entendu très marqués par leurs terroirs: Kastelberg (schiste de Steige), Wiebels­berg (grès des Vosges), Moenchberg (calcaire fossilé).
Formidable Riesling Grand Cru Kastelberg 2011, racé par ce terroir de schistes, très minéral, de bouche parfumée et délicate, aux notes d’agrumes avec une pointe d’épices, c’est un vin très représentatif de ce millésime, très équilibré. Le Riesling Duttenberg 2014 allie subtilité et complexité, un vin tout en arômes et de bouche élégante. Superbe Pinot Gris Grand Cru Wielbelsberg 2012, avec des arômes de fruits blancs et mûrs, de bouche concentrée d’une belle vinosité avec de la fraîcheur comme le Pinot Gris Brandhof 2014, où se décèlent des nuances de citronnelle et de musc, d’une belle harmonie.
Le Riesling Grand Cru Moenchberg 2012, au nez minéral dominé par les agrumes frais, équilibré, est d’une belle ampleur en bouche, comme son Pinot Gris Clos de l’Ourse 2010, distingué, tout en fruits, aux arômes de grillé et d’abricot. Le Pinot Noir Clos de l’Ourse 2013, de couleur rubis, avec ces arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (fraise, mûre) et cette pointe d’épices bien typique.

Rémy Gresser

Château PERAYNE


En 1990, la Famille Luddecke a vendu sa ferme près de Hanovre, afin d’acquérir cette propriété. Objet de ses désirs, le domaine est situé dans le charmant village de Saint-André-du-Bois entre moulins et châteaux à proximité de la cité médiévale de Saint-Macaire.
Passion et Respect sont à l’origine de la plus belle innovation naturelle –Nature & Bordeaux- qui trouve ses fondements dans l’état d’esprit qui anime la Famille Luddecke et fait revivre la gloire passée de cet imposant Château en cour carrée et de ses 22 ha de vignes. Exposés plein Sud mûrissent depuis lors – entre violettes des prés, trèfle, plantain, fétuque et ail sauvage – les millésimes issus des cépages traditionnels bordelais.
Vous apprécierez ce Bordeaux Supérieur Artémis 2009, élevé en fûts de chêne, médaille d’argent Concours de Bordeaux 2011 (16 €). Le Bordeaux Supérieur rouge 2007, élevé en barriques, est de robe soutenue, bien charnu, complexe et subtil à la fois, dominé par les petits fruits rouges mûrs et les sous-bois, vraiment d’excellente évolution, parfait sur un rôti de boeuf aux pruneaux farcis (13,50 €). Séduisant Bordeaux Supérieur blanc cuvée Apollon 2009, tout en saveurs, tout en fraîcheur aromatique, d’une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille et de pomme en finale (12 €), de bouche délicate comme cet autre Bordeaux Supérieur blanc 2013, de robe or clair, alliant finesse et structure, qui allie des arômes complexes à une jolie structure, aux nuances de fleurs blanches et de citron mûr, tout en bouche (8 e). 
Goûtez aussi le Crémant de Bordeaux brut Prestige cuvée Perayne Méthode Traditonnelle, une valeur sûre, au nez dominé par les fruits mûrs et le pain brioché, avec cette pointe de fraîcheur caractéristique, de belle expression, de mousse crémeuse (12 €).

Henri Lüddecke

> Les précédentes éditions

Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016

 




CHATEAU DE GUEYZE


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE DE LA RENAUDIE


CHÂTEAU FILLON


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE GOURON


CHATEAU LAROQUE


CHATEAU VALGUY


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


H. DARTIGALONGUE ET FILS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales